Sommaire des cours de la classe de TS
Le programme de Terminale se découpe en six thèmes. Chacun d'eux comporte plusieurs chapitres, et il n'est pas toujours facile de savoir dans quel thème se trouve tel ou tel chapitre.

Pour vous aider à y voir plus clair, vous trouverez ci-dessous la liste des thèmes abordés en classe cette année, et tous les chapitres qui s'y rapportent.
Cliquez sur un thème ou sur un chapitre pour en obtenir la description.
Chaque fois qu'un chapitre sera abordé en classe, il apparaitra sur cette page. Pratique pour mettre de l'ordre dans son classeur !
Pensez à lire la description de chaque chapitre, elle peut contenir des images ou des liens pour télécharger des documents...

THEME N°1 - NEURONE ET FIBRE MUSCULAIRE : LA COMMUNICATION NERVEUSE

Chapitre 1.1 - Le réflexe myotatique

Chapitre 1.2 - La commande du mouvement et la plasticité cérébrale

THEME N°2 - MAINTIEN DE L'INTEGRITÉ DE L'ORGANISME

Chapitre 2.1 - La réaction inflammatoire, une manifestation de l'immunité innée

Chapitre 2.2 - L'immunité adaptative

Chapitre 2.3 - Le phénotype immunitaire au cours de la vie

THEME N°3 - GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION

Chapitre 3.1 - La diversification génétique

Chapitre 3.2 - Biodiversité et évolution

Chapitre 3.3 - Un regard sur l'évolution de l'Homme

THEME N°4 - LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Chapitre 4.1 -

Chapitre 4.2 -

Chapitre 4.3 -

Chapitre 4.4 -

THEME N°5 - LA VIE FIXÉE CHEZ LES PLANTES, RÉSULTAT DE L'ÉVOLUTION

Chapitre 5.1 -

Chapitre 5.2 -

THEME N°6 - ENJEUX PLANÉTAIRES CONTEMPORAINS

Chapitre 6.1 -

Chapitre 6.2 -

En partant des acquis de la classe de seconde, il s'agit d'apporter une compréhension plus fine du système neuromusculaire et de comprendre un test médical couramment utilisé. C'est aussi l'occasion d'apporter les connaissances indispensables concernant le neurone et la synapse. Le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour apprécier l'intégrité du système neuromusculaire : par un choc léger sur un tendon, on provoque la contraction du muscle étiré (exemple du réflexe rotulien ou achilléen). Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local, il n'est pas suffisant car certaines anomalies peuvent résulter d'anomalies touchant le système nerveux central et se traduire aussi par des dysfonctionnements musculaires. Ainsi, les mouvements volontaires sont contrôlés par le système nerveux central. Le système nerveux central peut récupérer ses fonctions après une lésion limitée. La plasticité des zones motrices explique cette propriété.
Chapitre 1.1 - Le réflexe myotatique

Objectif :

A travers l'étude d'un exemple de réflexe, il s'agira de comprendre le fonctionnement de la communication nerveuse.

I) - Le réflexe myotatique
A- Mise en évidence du réflexe myotatique
VIDEO : Le réflexe myotatique - Université Lyon 1
ACTIVITE 1-A : le réflexe myotatique
Document 1 - Fiche technique : enregistrer une réponse réflexe
Document 2 - Diaporama : quelques expériences à réaliser
Document 3 - Bilan : trajet du message nerveux au cours d'un réflexe myotatique
B- Interprétation du réflexe myotatique
C- les organes intervenant dans le réflexe


II) - Les neurones impliqués dans le réflexe myotatique
A- Les cellules nerveuses, ou neurones
B- les neurones impliqués dans le réflexe myotatique
ACTIVITE 1-B : les neurones impliqués dans le réflexe myotatique
Document 1 - Diaporama : expériences de dégénérescence
Document 2 - Animation : expériences de Waller (1852)
Document 3 - Diaporama : les tissus nerveux de la moelle épinière

III) - Le codage électrique du message nerveux
A- Potentiel de repos et potentiel d'action
B- Potentiels d'action et message nerveux


IV) La synapse neuro-musculaire et le codage en concentration
A- la nature du message nerveux lors du franchissement de la synapse
B- Les étapes du fonctionnement de la synapse neuro-musculaire

BILAN : extrait du programme
Chapitre 1.2 - La commande du mouvement et la plasticité cérébrale

Logiciels à télécharger :
-
Synapse Micrelec (voir page Téléchargements)
-
EduAnatomist (voir page Téléchargements)

Objectifs :
- Comprendre comment les mouvements volontaires sont contrôlés par le système nerveux central
- Définir la plasticité cérébrale

I) - La motricité volontaire
A- Le siège de la motricité volontaire
ACTIVITE 1-C : Quelques aspects de la commande du mouvement
Exercice 1 - localisation des aires motrices cérébrales

(Télécharger le logiciel EduAnatomist)
B- Les voies nerveuses de la motricité volontaire

II) - L'intégration au niveau d'un motoneurone
A- Les informations afférentes au motoneurone médullaire
ACTIVITE 1-C : Quelques aspects de la commande du mouvement
Exercice 2 - l'intégration nerveuse par le motoneurone

(Télécharger le logiciel Synapse Micrelec)
B- L'intégration nerveuse par les motoneurones

III) - Motricité et plasticité cérébrale
A- La carte motrice de l'aire motrice primaire
B- la plasticité de l'aire motrice primaire
C- Les capacités de récupération motrice

BILAN : extrait du programme


- - -

Exercices :
- Exercice 6 p 357 CORRIGE : "Perturbations dans les contractions musculaires"
-
Exercice 9 p 359 CORRIGE : "Douleur et morphine"
Le système immunitaire est constitué d'organes, de cellules et de molécules qui contribuent au maintien de l'intégrité de l'organisme. Le système immunitaire tolère habituellement les composantes de l'organisme mais il réagit à la perception de signaux de danger (entrée d'éléments étrangers, modification des cellules de l'organisme). Par l'activité de ses différents effecteurs, il réduit ou élimine le trouble à l'origine de sa mise en action. La bonne santé d'un individu résulte d'un équilibre dynamique entretenu par des réactions immunitaires en réponse à des dérèglements internes ou des agressions du milieu extérieur (physiques, chimiques ou biologiques). Chez les vertébrés, ce système comprend un ensemble de défenses aux stratégies très différentes : l'immunité innée et l'immunité adaptative.
Chapitre 2.1 - La réaction inflammatoire, une manifestation de l’immunité innée

Logiciels à télécharger :
-
Rastop (voir page Téléchargements)
-
Anagene (voir page Téléchargements)

Questions :
- Comment reconnait-on une RIA ?
- Comment une RIA se déclenche-t-elle ?
- Comment une RIA permet-elle de lutter contre les agents infectieux ?

I) - Les caractéristiques de la RIA
A- A l'échelle de l'organisme
VIDEO : Les neutrophiles, cellules réalisant la phagocytose et la diapédèse
(images réelles et images de synthèse)
B- A l'échelle des tissus
C- Définition

Retenir l'essentiel 1

II) - L'initiation de la RIA
A- Les cellules "sentinelles"
B- La reconnaissance des agents pathogènes
C- L'action des médiateurs chimiques

Retenir l'essentiel 2

III) - la RIA prépare la réponse adaptative
A- L'élimination des pathogènes
B- l'induction de la réponse adaptative
C- Aider l'organisme à contrôler l'inflammation
ACTIVITE 2-D : Action des médicaments anti-inflammatoires
Dossier de molécules Rastop
Fiche Réponse numérique

Retenir l'essentiel 3

BILAN : extrait du programme
Chapitre 2.2 - L’immunité adaptative

Questions :

- Comment les deux immunités (innée et adaptative) coopèrent-elles?
- Comment les cellules infectées sont-elles éliminées ?


I) - La réponse adaptative humorale
A- Les anticorps
ACTIVITE 2-A : la recherche d'immunité
Document 1 - Diaporama de présentation du virus VIH
Document 2 - Dossier de molécules Rastop
Document 3 - Fiches techniques : Rastop et Anagene
Document 4 - Fiches réponse numérique
B- La formation des complexes immuns
(Voir ACTIVITE 2-A, Exercice 2)
ACTIVITE 2-B : détection et dosage d'un anticorps (test ELISA)
Document 1 - Protocoles : gamme complète et dosage
Document 2 - Fiche symboles moléculaires
Document 3 - Vidéo : animation du test ELISA

Retenir l'essentiel 1

II) - L'origine des anticorps
A- Lymphocytes B et plasmocytes
ACTIVITE 2-C : les lymphocytes, acteurs de la réponse immunitaire
Document 1 - Diaporama de présentation de quelques cellules immunitaires
B- La sélection clonale
C- La coopération entre RIA et la réponse adaptative
EXERCICE 1 : annotation d'un schéma fonctionnel


III) - La réponse adaptative cellulaire
A- Les lymphocytes T cytotoxiques
B- Reconnaissance et sélection
C- Les LT CD4, cellules pivots de la réponse adaptative

Retenir l'essentiel 3

IV) La maturation du système immunitaire
ACTIVITE 2-E : la maturation du système immunitaire
Guide d'exploitation p 306-307


Retenir l'essentiel 4

BILAN : extrait du programme


- - -

Exercices :
- BAC- Exercice type 2-a : "le dépistage ELISA"
-
BAC- Exercice type 2-a : "greffe de tissus chez la souris"
-
BAC- Exercice type 2-a : "la chambre de Marbrook"

Chapitre 2.3 - Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Questions :

- Comment la vaccination permet-elle d'éviter certaines maladies ?
- Que contient un vaccin ? Quel est le rôle des adjuvants?
- Qu'appelle-t-on "phénotype immunitaire" ?
- Comment celui-ci se construit-il et évolue-t-il au cours de la vie?


I) - La mémoire immunitaire
A- Mise en évidence
B- Comprendre les mécanismes

Retenir l'essentiel 1

II) - La vaccination
A- La découverte de la vaccination
B- Mode d'action d'un vaccin
C- Les adjuvants

Retenir l'essentiel 2

III) - Evolution du phénotype immunitaire
A- Rencontre successive avec des antigènes
B- Vaccination et protection de la population

BILAN : extrait du programme

- - -

Exercices :
- BAC- Exercice type 2-a QCM : "expériences d'immunisation chez la souris"
En classe de seconde, une première approche de la diversité génétique a été effectuée. En classe de première S, les mutations ont été étudiées à l'échelle moléculaire ainsi que leur contribution à la production de diversité génétique. En classe terminale, on étudie les aspects génétiques de la sexualité en se limitant au cas des organismes pluricellulaires.

L'association des mutations et du brassage génétique au cours de la méiose et de la fécondation ne suffit pas à expliquer la totalité de la diversification génétique des êtres vivants. Il s'agit ici de donner une idée de l'existence de la diversité des processus impliqués, sans chercher une étude exhaustive. En outre, une diversification des êtres vivants n'est pas toujours liée à une diversification génétique.

La biodiversité a été définie et présentée comme produit et étape de l'évolution. Dans les classes précédentes, il a été montré que des individus porteurs de diverses combinaisons génétiques peuvent différer par leurs potentiels reproducteurs (plus grande attirance sexuelle exercée sur le partenaire ; meilleure résistance à un facteur du milieu, aux prédateurs ; meilleur accès à la nourriture, etc.). Cette influence, associée à la dérive génétique, conduit à une modification de la diversité génétique des populations au cours du temps.

Homo sapiens peut être regardé, sur le plan évolutif, comme toute autre espèce. Il a une histoire évolutive et est en perpétuelle évolution. Cette histoire fait partie de celle, plus générale, des primates.
Chapitre 3.1 - La diversification génétique

Logiciels à télécharger :
-
Mesurim Pro (voir page Téléchargements)

Questions :
- Comment la reproduction sexuée assure-t-elle à la fois l stabilité d'une espèce et la diversité des individus qui la composent ?
- Pourquoi chaque individu est-il un être unique ?


I) - La méiose produit des gamètes haploïdes
A- Les gamètes doivent être haploïdes
B- Les étapes de la méiose
ACTIVITE 3-A : la méiose participe à la formation des gamètes
Schéma muet de méiose - à compléter

Retenir l'essentiel 1

II) - Les brassages chromosomiques permettent de produire des gamètes différents
A- Le brassage interchromosomique
ACTIVITE 3-B : recherche d'un gène impliqué dans la couleur du corps chez la drosophile
ACTIVITE 3-C : étude d'un croisement-test, cas de 2 gènes liés
Document
1- Drosophila melanogaster, un modèle d'étude diploïde
2- Etude d'un croisement : cas de deux gènes indépendants
3- Le brassage interchromosomique introduit une variabilité

B- Le brassage intrachromosomique
1- Etude d'un croisement : cas de deux gènes liés
2- Chiasma et crossing-over
3- le brassage intrachromosomique introduit une variabilité

C- L'effet de la fécondation

Retenir l'essentiel 2

III) - Quelques mécanismes de diversification du vivant
A- Les anomalies de la méiose
1- Anomalies du nombre de chromosomes
2- Duplication de gènes

B- Les mécanismes avec diversification génétique
1- La polyploïdisation
2- Les transferts "horizontaux" entre espèces
3- le pole des gènes du développement
C- Les mécanismes sans diversification génétique
1- La symbiose
ACTIVITE 3-D : des exemples de symbiose
Document 1
2- La diversification culturelle

Retenir l'essentiel 3

BILAN : extrait du programme

- - -

Exercices :

Chapitre 3.2 - Biodiversité et évolution

Questions :
- Quels mécanismes évolutifs peuvent expliquer l’histoire des populations et de la biodiversité ?
- Qu’est-ce qu’une espèce ? Quels critères permettent de réunir deux individus au sein d’une même espèce ?
- Comment expliquer l’apparition de nouvelles espèces ?


I) - L’évolution des populations
ACTIVITE 3-E : Comprendre l’histoire d’une population
A- Le devenir des innovations génétiques
B- La sélection naturelle
C- L’effet du hasard : la dérive génétique
Simulation numérique de la dérive génétique

Retenir l'essentiel 1

II) - La diversité des espèces
A- La notion d’espèce
1. les définitions avant Darwin
2. la difficulté de définir l’espère
ACTIVITE 3-F : Une nouvelle espèce d’ours ?
Document 1 - L’exemple du Pizzly
Document 2 - Ursus arctos et Ursus maritimes
Document 3 - Génétique et hybridation chez les Ursidés
Document 4 - Phylogénie des genres Ursus et Tremarctus
Document 5 - Hybridation et réchauffement de la planète
B- Apparition et disparition d’espèces
1. la spéciation
2. l’extinction

C- Une espèce est temporaire

Retenir l'essentiel 2
Description disponible prochainement.
En classe de première S, l'attention s'est portée principalement sur les domaines océaniques. On aborde ici les continents. Il s'agit de dégager les caractéristiques de la lithosphère continentale et d'en comprendre l'évolution à partir de données de terrain. La compréhension de la dynamique de la lithosphère devient ainsi plus complète. La croûte continentale affleure dans les régions émergées. L'examen de données géologiques permet à la fois d'expliquer cette situation et de nuancer cette vision rapide.

Les mécanismes de formation des montagnes sont complexes. On se limite au cas des reliefs liés à un épaississement crustal dont les indices peuvent être retrouvés sur le terrain et/ou en laboratoire. Si les dorsales océaniques sont le lieu de la divergence des plaques et les failles transformantes une situation de coulissage, les zones de subductions sont les domaines de la convergence à l'échelle lithosphérique. Ces régions, déjà présentées en classe de première S, sont étudiées ici pour comprendre une situation privilégiée de raccourcissement et d'empilement et donc de formation de chaînes de montagnes. Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à une production de croûte continentale.

Tout relief est un système instable qui tend à disparaître aussitôt qu'il se forme. Il ne s'agit évidemment pas ici d'étudier de façon exhaustive les mécanismes de destruction des reliefs et le devenir des matériaux de démantèlement, mais simplement d'introduire l'idée d'un recyclage en replaçant, dans sa globalité, le phénomène sédimentaire dans cet ensemble.
Description disponible prochainement.
Description disponible prochainement.
Description disponible prochainement.
Description disponible prochainement.
L'organisation fonctionnelle des plantes (angiospermes) est mise en relation avec les exigences d'une vie fixée en relation avec deux milieux, l'air et le sol. Au cours de l'évolution, des processus trophiques, des systèmes de protection et de communication, ainsi que des modalités particulières de reproduction se sont mis en place. L'objectif de ce thème est, sans rentrer dans le détail des mécanismes, de comprendre les particularités d'organisation fonctionnelle de la plante et de les mettre en relation avec le mode de vie fixé.
Description disponible prochainement.
Description disponible prochainement.
L'énergie solaire, d'origine externe au globe terrestre, a été largement abordée dans les programmes de sciences de la vie et de la Terre des classes de seconde et de première. Un flux thermique dont l'origine est interne se dirige aussi vers la surface. L'étudier en classe terminale est à la fois prendre conscience d'une ressource énergétique possible et un moyen de comprendre le fonctionnement global de la planète.

Les plantes (on se limite aux angiospermes), directement ou indirectement (par l'alimentation des animaux d'élevage) sont à la base de l'alimentation humaine. Elles constituent aussi des ressources dans différents domaines : énergie, habillement, construction, médecine, arts, pratiques socioculturelles, etc. La culture des plantes constitue donc un enjeu majeur pour l'humanité. Sans chercher l'exhaustivité, il s'agit de montrer que l'Homme agit sur le génome des plantes cultivées et donc intervient sur la biodiversité végétale. L'utilisation des plantes par l'Homme est une très longue histoire, qui va des pratiques empiriques les plus anciennes à la mise en œuvre des technologies les plus modernes.
Description disponible prochainement.
Description disponible prochainement.